Bière et alcool

L’abus d’alcool est dangereux pour la santé ! Un peu comme tous les abus, finalement, mais restons concentrés. Loin de nous l’idée de jouer les rabat-joie, mais quitte à devoir l’afficher partout, autant s’emparer du sujet.


Malgré des modes de production très différents, une grande variété de goûts et de couleurs, l’alcool n’est en réalité qu’une seule et même substance, l’éthanol ou, en langage courant, l’alcool pur.


L’indication en degré (°) ou en pourcentage (%) correspond à la quantité d’alcool pur contenue dans 100 ml. Si une boisson fait 35° (ou est concentrée à 35 %), cela signifie que 100 ml de cette boisson contiennent 35 ml d’alcool pur. Plus le degré est élevé, plus la boisson est concentrée en alcool pur.


Une bière, un verre de whisky, un verre de vin ou encore une vodka/orange tels qu’on les sert dans les bars contiennent tous approximativement la même quantité d’alcool pur (environ 10 grammes soit 12,7 ml). C’est ce qu’on appelle un verre standard ou encore une unité alcool.

La consommation d’alcool est à limiter, car elle entraîne des risques immédiats, mais également des effets à long terme.


La consommation d’alcool s’accompagne d’effets secondaires qui s’intensifient avec les quantités absorbées. Elle peut avoir pour effet une baisse de votre capacité d’éveil et d’attention, de concentration, de réflexion, de votre équilibre, de votre vision et de votre temps de réaction.


Quand vous êtes alcoolisé, vous n’êtes plus en état de percevoir objectivement ces effets négatifs. Vous pouvez en venir à boire beaucoup trop et à vous exposer ainsi au trou noir voire au coma éthylique. Sous l’influence de l’alcool, vous adoptez des comportements inhabituels et parfois dangereux pour vous ou les autres. Si le ridicule n’a jamais tué personne, ce n’est pas le cas de la violence ou de la conduite en état d’ivresse.


L’alcool a une influence sur le développement de nombreuses maladies : cancers, maladies cardiovasculaires et digestives, maladies du système nerveux et troubles psychiques. L’alcool peut également être à l’origine de difficultés plus courantes (fatigue, tension artérielle trop élevée, troubles du sommeil, problèmes de mémoire ou de concentration, etc…).


Bref, soyons raisonnables ! buvons moins, mais buvons mieux 😉.

Articles similaires

Parfait accord !

Et si nous profitions de cette période particulière pour déguster nos bières autrement ? A défaut de l’animation et de la convivialité de votre bar habituel, votre tanière peut être le lieu idéal pour une séance de méditation pleine conscience !

Lire la suite

IBU roi ?

Vous avez déjà croisé ce sigle au détour d’un article ou d’un reportage sur la bière, ou vous venez de le trouver sur une fiche produit de notre boutique, mais sa signification reste obscure ? Allez, on vous en dit plus ! IBU est l’acronyme de International Bitterness Unit : Unité Internationale d’Amertume (si l’on veut être exhaustif,

Lire la suite
Retour haut de page